conférence

  • Fiona McMAHON

La poésie, art du témoignage chez Charles Reznikoff

Photo de Fiona McMahon

Intervention de Fiona McMahon sur l’œuvre de Charles Reznikoff suivie de la représentation de « Testimony, récitatif » mise en scène par Henri jules Julien. La soirée se terminera sur une rencontre/débat entre le public et le metteur en scène.


Le poète américain Charles Reznikoff pose dès les années trente les jalons d’une écriture poétique liée au témoignage. Les écrits rassemblés sous le titre de Testimony impliquent prose et vers dans une relation complexe entre le compte-rendu juridique et l’écriture poétique, écriture dite du « récitatif ». La genèse de cette fabrique, au centre de laquelle se place la parole de témoin, révèle la dimension éthique d’une poétique fondée sur l’appropriation du témoignage. Avec Charles Reznikoff, la poésie américaine se pense comme espace de recueillement pour la mémoire et lieu d’expérience pour l’écriture circulant entre réalité poétique et réalité sociale. Lire Charles Reznikoff, c’est prendre la mesure de son importance pour l’imaginaire américain, et pour la modernité renouvelée du langage poétique au vingtième siècle.

voir la video

Voir les commentaires

28

Février

19h

CCAM - Scène Nationale de Vandoeuvre

Vandoeuvre-lès-Nancy

Rue de Parme

Fiona McMAHON

Maître de Conférence à l'Université de Bourgogne, spécialiste en poésie nord-américaine du XXème siècle, modernisme américain et poétiques du XXème siècle et auteur de "Charles Reznikoff, une poétique du témoignage" (L'Harmattan).

en savoir plus

En partenariat avec le CCAM – Scène Nationale de Vandoeuvre

Conférence en entrée libre
Accès au spectacle « Testimony, récitatif » : 4€ à 13€  (Tarif préférentiel : 8€ au lieu de 13 dans le cadre du partenariat Forum – CCAM , pour les personnes souhaitant accéder au spectacle le 28 février après avoir assisté à la conférence de Fiona McMahon.)
Réservation : 03 83 56 15 00 – ccam@centremalraux.com

Bibliographie

Publications de Fionna McMahon

Blog du spectacle Testimony, récitatif

Site de la pianiste Sophie Agnel

Biographie de Victor Ponomarev

Testimony, revue de presse
TÉLÉRAMA, par Daniel Conrod

« … Et la lecture que nous en propose aujourd’hui le metteur en scène Henri Jules Julien est l’autre miracle de cette histoire. Un miracle auquel contribuent largement deux incroyables artistes de la scène, la pianiste Sophie Agnel et le comédien Vitya Ponomarev. Car il faut les voir, ces deux-là, contempler ces petites gens, les accompagner dans leur chemin. Elle, fouillant les tripes de son piano avec tout ce qui lui tombe sous la main, exigeant de lui des prouesses inimaginables ; lui, s’avançant toujours plus interrogatif dans les mystères de la condition humaine, nous regardant avec les yeux d’un animal conduit à l’abattoir et se / et nous demandant pourquoi… »

Lire l’article

L’HUMANITÉ, par Marie-José Sirach

« Une sobriété assumée et revendiquée par le metteur en scène qui n’a d’autres désirs que donner à entendre et laisser résonner cette poésie. Avec la complicité d’Etienne Foyer pour ce qui relève du travail sonore, et de Jean-Luc Chanonat aux lumières, ce spectacle raconte une Amérique vieille d’un siècle et apporte un éclairage supplémentaire à celle du XXIème ».

Lire l’article

LES INROCKS, par Hugues Le Tanneur

« Des récits d’une Amérique tourmentée, dont l’impact s’insinue durablement en nous. Instantanés d’une précision physique, visuelle et morale, tout à fait bouleversants. »

Lire l’article

Émission Testimony, Récitatif, sur France Culture

Émission diffusée sur France Culture le 22.05.2011 (59 minutes).

 

Écouter l’émission

Testimony, Récitatif

De Henri jules Julien, d’après Charles Reznikoff.

 

« Tout ce qui suit est basé sur les archives judiciaires des différents Etats. Les noms des personnes sont fictifs et ceux des villages et des villes ont été modifiés. »

Chacun des poèmes de Charles Reznikoff, mégalithe de la poésie américaine du XXe siècle, puise dans les minutes de procès, aux États-Unis. Pas un mot dans ces poèmes qui soient du poète. Pas un mot qui n’ait auparavant été une parole, prononcée devant un juge. Des paroles lestées d’un irréductible poids de réel : c’est comme cela qu’ils ont vécu, la jeune mère italienne, le vieillard solitaire, le garçon dans la neige, le Noir dans la poussière. Charles Reznikoff qualifie Testimony de récitatif, soulignant l’origine orale, et la dimension musicale, de ce « cri massivement pluriel ».

 

Testimony, Recitatif est une remise en voix de ces témoignages. Celle de Victor Ponomarev, épaissie de l’expérience de plusieurs vies, redonne souffle à des paroles depuis longtemps inaudibles. Et le piano de Sophie Agnel est étendu à un univers sonore inouï par l’introduction dans le corps même de l’instrument du prosaïsme le plus cru – objets, matières, artefacts. Deux voix, deux interprétations en regard, s’affrontent, font front : accords et désaccords, frottements.

Photo d'enfants d’immigrés à Ellis-Island, New-York en 1908 (© DR)

1908 - Enfants d’immigrés à Ellis-Island, New-York (© DR)

Haut

commentaires

  1. Hello Sir,
    Some information about Charles Reznikoff :
    http://www.poets.org/poet.php/prmPID/694
    Cordially,
    Forum

  2. Congratulations Fiona !

    But … er …. who is this Retznikoff guy anyway ???

écrire un commentaire