Eduquer et punir

Sous la direction de Eirick Prairat

Presses Universitaires de Nancy

février 1994

L’objet de ce livre, d’inspiration foucaldienne, est double. D’une part, il retrace l’évolution des pratiques punitives dans les petites écoles et collèges de France du seizième au dix-neuvième siècle et d’autre part, il met en évidence l’émergence d’un nouveau type de discours sur l’enfant : le discours psychologique. Eduquer et Punir s’ouvre par un inventaire des pratiques punitives et propose une typologie (punition-expiation, punition-signe, punition-exercice et punition-bannissement) en prenant comme critère le mode d’investissement politique du corps : corps châtié, corps marqué, corps dressé et corps évincé. Il suit l’odyssée du corps à travers l’espace punitif de l’école. Sont évoqués les motifs coupables, les motifs d’exemption, les cérémonials punitifs et les formes de résistance que les punis ont mis en oeuvre : corps uni, corps épargné, corps qui s’accommode et résiste.

Eduquer et Punir aborde le problème de la légitimité de l’acte de punir. Quels critères ont été retenus par les éducateurs pour caractériser la « juste peine » ? N’existait-il pas de bonnes et de mauvaises manières de punir ? De bons et de mauvais moments pour châtier ? Il montre aussi comment une nouvelle organisation disciplinaro-pédagogique s’est lentement déployée dans les classes dès le début du XVIIe siècle et comment cette réorganisation a permis l’émergence d’un nouveau régime de discours sur l’enfant.

Eirick PRAIRAT est maître de conférences à l’ IUFM de Lorraine.