Pauvres et marginaux dans la société française

Roger Bertaux

Éditions L'Harmattan, Collection Forum - IFRAS de Nancy, ré-édition

février 1996

De quelle logique relèvent les modes de prise en charge des pauvres et des marginaux dans notre société ? Faut-il y voir l’effet d’une volonté humanitaire s’exerçant à l’égard de ceux qui souffrent ? Faut-il y voir tout au contraire l’effet de la domination exercée par des appareils d’Etat ou par des élites dirigeantes ? Cet ouvrage tente de dépasser le caractère réducteur de ces explications et de trouver dans la sociologie de l’action des outils d’analyse appropriés pour saisir la complexité des modes d’administration des pauvres et des marginaux. La gestion des marges de la société, loin d’être elle-même marginale, a posé au cours de l’histoire de la société française et continue à poser des questions centrales sur la distribution des ressources, sur la répartition du travail et sur les modalités de l’intégration sociale, mobilisant de manière conflictuelle les acteurs sociaux.